Mon blog personnel

Mon blog personnel

Je voudrais vous dire...

Ayant créé deux autres blogs (Fourons, Rémersdael) qui doivent réfléter les idées de groupes de personnes (Action fouronnaise et Retour aux Libertés, d'une part, Union Rémersdaeloise et les habitants de Rémersdael, d'autre part), je vous livre ici des idées qui me sont parfois plus personnelles, qui n'ont parfois pas obtenu l'adhésion de mes compagnons et amis.


Les fours à pain

Vie localePosté par Jean-Louis XHONNEUX sam., mai 30, 2009 17:20:20
Le Musée des Techniques anciennes de Grimbergen s'intéresse aux fours à pain et il en a déjà recensé près de 2.830 un peu partout en Belgique.

Il en a recensé 9 dans les Fourons, mais il ne connaissait pas encore celui de Rémersdael qui a encore produit du pain pendant la guerre 40-45:
Il se situe à côté du porche d'entrée de la ferme "Het Hoes" à Rémersdael (voir l'illustration générale de ce blog).

Les fours à pain recensés par le Musée des Techniques anciennes sont:
1. Ottegraeven à Fouron-le-Comte
2. Einde 47 à Fouron-Saint-Martin
3. Ulvend 2 à Fouron-Saint-Martin (dans le salon de consommation "'t Bakhuis")
4. Veld 9 à Fouron-Saint-Pierre
5. Vogelsang 26 à Fouron-Saint-Pierre
6. Village 6 à Teuven
7. rue de La Planck 3 à Teuven
8. rue de Nurop 3 à Teuven


9. Zwaen 1 à Fouron-Saint-Pierre


J'ai mentionné les deux dernières adresses selon les nouvelles dénominations décidées par l'administration communale et en utilisant la nouvelle numérotation.
Les adresses 2 à 7 sont libellées sur base des anciennes dénominations et des anciens numéros. Il faudrait peut-être que l'administration communale des Fourons tienne le Musée des Techniques anciennes au courant de ses initiatives.

Cher lecteur,
Si vous connaissez les fours à pain mentionnés ci-dessus ou d'autres, n'hésitez pas à me communiquer des photos pour compléter cet article. Merci d'avance.

Vous pouvez suivre la lecture de cet article en cliquant sur ce lien.

  • Commentaires(0)//blog.jlxhonneux.be/#post35

Un délégué syndical réaliste

PolitiquePosté par Jean-Louis XHONNEUX jeu., août 28, 2008 22:30:22
Pierre André rapporte ceci sur son blog: Un affilié de la CGSP signale à son délégué syndical son intention de refuser un éventuel CDI (contrat de travail à durée indéterminée) qui l’affecte à prester à Reyers au prétexte que prenant le tram, le train, le bus, il ne rentre chez lui qu’à 22h15, quatre jours semaine. « Je n’ai plus aucune vie privée. Êtes-vous en mesure de débloquer cette situation ? »

Avisé, le président de l’interrégionale wallonne, Jean-Claude Renda réagit : « Apparemment, cet affilié estime que le droit au travail est le droit à travailler de 9 à 17 heures dans les 70 kilomètres autour de chez lui. On ne peut que lui souhaitez bonne chance, mais je crains que ce ne soit au Bureau de chômage. Un peu agaçant ». Autant savoir …

J'ai l'impression d'entendre certaines personnes que je connais bien. N'aurions-nous pas mieux fait d'implanter le nouveau Musée de la Vie wallonne à Juprelle ou Momalle pour que ces personnes puissent y travailler sans problème? Comment concilier en effet l'horaire d'un musée qui ferme à 18 heures avec ces agents qui, en retournant en autobus, n'arriveraient chez eux qu'à 20 heures?

Et puis, pour garantir leur vie de famille, ne faudrait-il pas penser à fermer le musée le samedi et le dimanche?

On va certainement regretter le temps des travaux de rénovation parce que le musée était fermé! Quelle tranquillité!


  • Commentaires(0)//blog.jlxhonneux.be/#post34

René van der Linden, citoyen d'honneur de la Ville de Liège

FamillePosté par Jean-Louis XHONNEUX ven., août 08, 2008 08:48:05
La Ville de Liège remettra le titre de Citoyen d'honneur à quelques personnalités le 14 août. Je découvre parmi celles-ci René van der Linden, ancien président du Conseil de l'Europe.

Blog Image

Je adresse mes plus chaleureuses félicitations à mon cousin René. Sa grand-mère était en effet la soeur de mon grand-père.

Blog Image

La pierre de la tombe familiale sur le cimetière d'Eys (village d'origine de René) est rédigée en français et mentionne que notre arrière-grand-père Xhonneux était né à Henri-Chapelle et notre arrière-grand-mère Smeets était née à Fouron-le-Comte.

Voilà comment la famille a (un peu) contribué à faire l'Europe!

  • Commentaires(1)//blog.jlxhonneux.be/#post33

Une génération s'en va

FamillePosté par Jean-Louis XHONNEUX dim., juin 01, 2008 09:01:03
Blog Image
Ce samedi 31 mai, nous avons enterré Sjef van der Linden, à Eys (Wittem). C'était le dernier cousin germain de mon père, je crois. Les cousins van der Linden ont veillé à garder au cimetière d'Eys le souvenir de la famille Xhonneux qui y est arrivée au 19ème siècle en venant de Henri-Chapelle. C'est sous cette pierre tombale que Sjef van der Linden a été enterré, aux côtés de son épouse Catho Lacroix.

D'autres renseignements concernant la généalogie de la famille Xhonneux ont été rassemblés sur ce site: http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=xhonneux

  • Commentaires(0)//blog.jlxhonneux.be/#post32

Emploi des langues à New York

PolitiquePosté par Jean-Louis XHONNEUX sam., mai 17, 2008 18:41:15
Chr. Peeters, le ministre président flamand, aurait dit à l'émission "Ter Zake" que les hisponophones de New York devaient s'adapter et apprendre l'anglais.
Cette affiche que j'ai photographiée sur un chantier près de Ground Zero en octobre dernier montre le contraire:

Blog Image

  • Commentaires(1)//blog.jlxhonneux.be/#post31

Un grain de riz qui interpelle

ActualitéPosté par Jean-Louis XHONNEUX jeu., mai 01, 2008 15:39:29
Mon ami Jacques Bergeron de Montréal me transmet ce texte interpelant ce 1er mai 2008:

Aujourd'hui, 1er mai et jour de la fête des travailleurs, il me vient à l'esprit que plusieurs concitoyennes et plusieurs concitoyens du monde ne pourront fêter avec nous cette grande fête de l'homme en chômage volontaire pour une journée, puisque des millions de personnes ne peuvent travailler et se nourrir, et encore moins profiter de cette belle journée ensoleillée, chez nous, à tout le moins. Comment faire pour permettre à toutes ces personnes de retrouver le sourire alors qu'elles ne peuvent manger à leur faim?

Lorsque je vois, aux bulletins de nouvelles de notre société d'état ou des chaînes de télévision, comme TVA, TQS, LCN,et même sur TV5 monde, que des centaines de millions de personnes ne peuvent se payer un simple petit plat de riz à cause de l'incurie du monde capitaliste et des actionnaires des sociétés de ce monde,je me demande ce que je pourrais faire dès aujourd'hui, afin de permettre à ces gens de se payer ce petit plat de riz qui permettra à un enfant de manger aujourd'hui ce plat que l'on me sert chez le restaurateur «Asiatique» pour accompagner mon repas.

En y pensant bien, je dois reconnaître que les denrées dont sont privés nos concitoyens du monde, ont atteint un tel prix par la faute, bien sûr,des actionnaires des sociétés capitalistes pour qui les profits sont plus importants que la vie de leurs concitoyens, mais aussi quelque peu parce que j'achète le pétrole et ses dérivés pour «nourrir la voiture» qui me conduit vers l'endroit où je veux me rendre, souvent sans aucune considération pour l'air que je fais respirer à mes concitoyens, et les coûts des denrées qui suivent la courbe ascendante du baril de pétrole, que l'on utilise pour produire certaines denrées alimentaires.

Je me dis que je peux continuer à agir comme je le fais depuis de nombreuses années, même en jour de la fête des travailleurs qui devrait m'inviter à réfléchir sur mes comportements sociaux, ou je pose quelques actions pouvant avoir des effets bénéfiques pour mes concitoyennes et mes concitoyens et la terre qui nous accueille toutes et tous temporairement, il faut bien s'en souvenir.

En ce «1er» mai 2008, alors que je vais me rendre avec mon épouse et un ami «dîner» dans un restaurant «Vietnamien», je prends la résolution de ne plus accepter le plat de riz accompagnant mon repas.

Je demanderai qu'on me serve, plutôt, et davantage, de la bonne salade de légumes qui accompagne mon plat, en souhaitant que ma petite démarche soit appuyée, je devrais dire suivie, par des millions de gens qui se rendent chaque jour manger un repas asiatique, ou d'un autre genre, repas quelques fois accompagné de riz.



  • Commentaires(0)//blog.jlxhonneux.be/#post30

Le racisme banalisé

ActualitéPosté par Jean-Louis XHONNEUX jeu., avril 17, 2008 16:42:53

Blog Image

C'est tellement banal chez eux, qu'ils ne s'en rendent même plus compte: le flamand travaille tandis que les autres font la fête!

Quand les autres, ce sont les wallons, alors c'est autorisé.

Remplacez "wallons" par "arabes" et on vous condamne pour racisme.

(Caricature du"Standaard" de ce 17 avil 2008).

  • Commentaires(0)//blog.jlxhonneux.be/#post29

Haut lieu de la gastronomie fouronnaise en fête

Vie localePosté par Jean-Louis XHONNEUX ven., avril 11, 2008 18:33:31
Blog Image
Pour une fois, ce n'était pas pour des clients, mais pour eux-mêmes, que Gabrielle et Eugène Marchant-Ernon avaient préparé la fête. Ils n'étaient pas en tenue de travail, mais en tenues de fête, pour venir de leur restaurant "Golden Horse" vers leur chapiteau "Golden Dream" où les invités les attendaient.

Les abbés Gilbert Bours et Louis Stassen y ont célébré la messe à l'occasion des noces d'or de Gabrielle et Eugène. Gilbert Bours a dit que la communion était un moment de convivialité. Et comment! Les hosties étaient du vrai pain sorti des fours du maître pâtissier Luc Marchant, tandis que les convives s'en retournaient à leur place, après cette communion, avec une flûte de champagne. Avec ces champions de l'organisation des fêtes, même une messe devient une fête. Surtout lorsque la chorale est remplacée par Guy Crémers, ses claviers et sa voix suave. L'"Ave Maria", après la communion, chanté par Guy Crémers, avait, comme le disait Gilbert Bours, un goût spécial.

Passant du français au néerlandais et du néerlandais au français, Christiane Marchant, fille du couple, mais artiste menant une carrière internationale, a rappelé les hauts faits de la vie de ses parents.

Blog Image
C'est au conseiller communal Benoît Houbiers qu'échut l'honneur de remettre les cadeaux traditionnels de la commune et les voeux du Palais royal au couple.

Faut-il dire que l'après-midi s'est prolongée dans une excellente humeur, avec l'évocation de souvenirs, mais aussi la dégustation de petits plats et de grands vins?

Félicitations encore à Gabrielle et Eugène, et à Christiane et Luc.

  • Commentaires(0)//blog.jlxhonneux.be/#post28
« PrécédentSuivant »